SauvezKerviel : site sur l'affaire de la Société Générale

L'affaire Jérôme Kerviel et son lynchage médiatique sans précédent...

26 janvier 2008

Tout tout tout, vous saurez tout sur...

Sitôt l’identité du Trader révélée, les journaux se sont empressés de diffuser une quantité d’informations plus ou moins intimes sur Jérôme Kerviel. Sa photo a été diffusée à la Une des journaux, telle une tête mise à prix d’un dangereux criminel. Ce procédé journalistique s’apparente à de la pure délation. Plus aucun aspect de la personnalité et de la vie de Jérôme Kerviel ne nous échappe désormais.

·            31 ans ; né le 11 janvier 1977

·            Licence à Nantes ; Diplômé de l'université Lyon-II : master (ou DESS) en finance de marché  "Management des opérations de marché back et middle office"  en septembre 2000, une formation en alternance, quatre mois à l'université et huit mois en entreprise.

·            Travaille pour la SG depuis 2000, et Trader depuis peu – Salaire d’environ 100 000 euro par an bonus compris, soit un montant ridicule pour les standards de la profession. Aurait commencé ses opérations litigieuses en février 2007 

·            Habite à Neuilly-sur-Seine, rue Michelis

·            Sa mère  vit à Pont l'Abbé, dans le Finistère, dans un « joli pavillon de granit à l’écart du centre ville ». Avant de prendre sa retraite, elle tenait un salon de coiffure. Son père, qui travaillait dans un centre d'apprentissage métallier près de Quimper, serait décédé d'un cancer du foie il y a quelques années. JK en aurait été très choqué. A un frère.

·            Passionné de voile et de judo, un sport qu'il pratique depuis huit ans et enseigne désormais à des enfants (The Daily Telegraph).

·            En 2001, membre de la liste municipale du RPR sortant, Thierry Mavic (en position non éligible)

·            Un homme solitaire, qui n'avait pas pris de vacances depuis longtemps

·            Un homme en fuite : "Ne le cherchez pas ici, il y a probablement longtemps qu'il a trouvé refuge ailleurs", dit la note. Son appartement aurait été "loué ou sous-loué à des locataires de type asiatique parlant anglais" (sa concierge)

La vérité perce également sur le physique du jeune homme, visiblement éloignée des commentaires peu élogieux des journaux (« une jeune homme brun à l’air sévère » selon le Figaro)  : « Il avait l'air normal. Les gens disent qu'il ressemble à Tom Cruise ». « Très beau et très froid. C'est un bel homme, musclé, sportif. Il sautait des marches lorsqu'il rentrait le soir » (sa voisine).

La Société Générale ne s’est pas privée de diffuser ses informations professionnelles, prenant un risque juridique étonnant : "Assez renfermé et gros travailleur, selon un juriste proche de la direction générale. Alors, soit c'est un escroc, soit c'est un autiste qui, comme un enfant devant un jeu vidéo, a multiplié les risques énormes, persuadé d'avoir neuf ou dix vies.». Un employé «sans génie particulier» qui avait installé un système parallèle indétectable, un «extraordinaire talent de dissimulation» ( D. Bouton). La direction du personnel décrit «un être fragile», «en proie à des difficultés familiales»

Sans compter les calomnies et maladresse en tout genre : "Modeste golden boy, Jérôme Kerviel ne gagnait pas plus de 100 000 euros par an, bonus compris, ce qui ne le mettait pas à l'abri des tentations" (Le Figaro). "C'est un petit peu comme quelqu'un qui devient cambrioleur mais qui a un métier de serrurier. S'il a une très bonne formation de serrurier, pour cambrioler c'est plus simple", a déclaré André Tiran, doyen de la faculté des Sciences économiques et de gestion. Heureusement pour lui, "l'institution ne porte pas la responsabilité du comportement moral de l'ensemble de ses étudiants".

Posté par SauvezKerviel à 13:09 - Analyses et faits - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 

© SauvezKerviel.canalblog.com | 2007 | Tous droits réservés